Devenir analyste de base de données

Le Forum Economique mondial place les analystes de données parmi les professionnels les plus recherchés par les entreprises. La société technologique IBM prévoit que la demande annuelle de spécialistes dans ce domaine entraînera 700 000 nouveaux recrutements jusqu’à fin 2020. Ces recrutements seront les plus visibles dans les secteurs du marketing, de la finance et de la santé, des secteurs névralgiques pour le développement du continent africain.

Lire aussi: La Fédération mondiale d’ingénieurs choisit le Zimbabwe pour accueillir ses formations

Description du métier

L’analyste de données ou data analyst est chargé de collecter et d’interpréter les données pour une structure afin de mettre en place une stratégie marketing pertinente pour résoudre des problèmes de fonctionnement et de développement d’une entreprise. Il s’agit donc d’un poste stratégique puisqu’il participe activement à la croissance de l’entreprise.

À mi-chemin entre le monde scientifique et celui du marketing, l’analyste de données est généralement rattaché à la direction des systèmes d’information. Ses missions consistent entre autres à : trouver des sources de données pertinentes et les extraire, traduire les données business en données statistiques, optimiser la segmentation client au travers de données de consommation, modéliser et assurer les mises à jour régulières de la base de données, contrôler la qualité des données.

Le data analyst est également chargé d’analyser les informations chiffrées générées par l’activité de l’entreprise, mettre en œuvre une data warehouse « entrepôt de données », synthétiser et vulgariser les informations pour les rendre accessibles aux dirigeants de l’entreprise, proposer des recommandations sur les bases de données à modifier, définir la cible des campagnes de marketing, déterminer des tendances d’achat ou de consommation, et enfin faciliter les prises de décision des entreprises en assurant un rôle de consultant.

Le développement de la base de données relationnelle a donné un nouveau souffle aux analystes de données. Son rôle est utile dans tous les secteurs d’activités, avec les plus en vue, les domaines du commerce, du marketing, de la finance, et de la santé. Les organisations de tous ces secteurs dépendent de plus en plus des données pour prendre des décisions commerciales. C’est ce qui entraine aujourd’hui la montée de la demande de professionnels des données. Une montée qui sera accentuée à mesure que la numérisation des services avance. A ce propos, IBM a estimé qu’il y aura plus de 2,7 millions de postes à pourvoir dans le monde pour les professionnels ayant des compétences en données entre 2018 et 2020, avec près de 40% des emplois réservé au seul secteur de l’analyse de données.

Au cours de sa carrière, le data analyst peut évoluer vers d’autres métiers en rapport avec le data comme le Data Scientist, Ingénieur Business Intelligence et Data Engineer ou encore aspirer à des postes managériaux comme Data Security Manager, Chief Data Officer ou Master Data Manager.

Au niveau de la rémunération, elle sera différente en fonction de votre statut dans l’entreprise. Ainsi, en début de carrière, le Data Analyst gagne entre 450 et 500 euros bruts par mois. Après quelques années d’expérience, ce salaire s’affichera entre 700 et 900. Mais il faut savoir que si en plus des compétences d’analyste de données vous avez celles liées au big data, dans ce cas la rémunération mensuelle peut dépasser les 1000 euros.

Les compétences à avoir

Pour devenir analyste de base de données, il faut avoir une formation initiale en statistique, mathématiques ou informatique suivie au moins jusqu’au niveau Licence. Il est aussi possible de trouver des formations qui englobent ces différentes matières afin d’être plus en phase avec la réalité du métier. C’est le cas de la filière en mathématiques Appliquées, Statistique. Après cette première phase, la formation se poursuit avec un Master of Professional Studies in Analytics. Ce cursus est le plus complet pour la formation des analystes de données. Il couvre les concepts de la théorie des probabilités, de la modélisation statistique, de la visualisation de données, de l’analyse prédictive, de la gestion des risques dans le contexte d’un environnement commercial et de la maitrise des langages de base de données et les programmes logiciels.

L’Université américaine Northeastern, spécialisée dans la formation de l’analyse des données a identifié sept compétences indispensables pour un analyste de données. Ces compétences sont : la maîtrise du langage de requête structuré (SQL), la Programmation statistique R ou Python, la maîtrise de Microsoft Excel, l’esprit critique, la visualisation de données, la capacité de présentation, l’apprentissage automatique. Toutes ces compétences font du data analyst une profession particulièrement prisée par les recruteurs.

Lire aussi: Appel à manifestation d’intérêt : organisation de journées nationales sur la recherche et l’innovation en éducation en 2021

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *