BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL: 3è DEFI DU MANAGER

Remettre l’efficacité et la maîtrise relationnelle et émotionnelle au cœur de la stratégie de l’entreprise;

Pourquoi ?
« On travaille et on réussit plus facilement avec les gens avec qui on est ami et on a de bonnes relations si bien que si vous ne réussissez pas avec les gens, il faut peut-être penser à multiplier le nombre d’amis que vous avez sur le lieu de travail et dans le monde des affaires » – Hermann H. CAKPO

La plupart des managers peuvent être parfois et sont très souvent « très orientés résultats », du moins concentrés sur le travail à faire et ne se préoccupent pas de travailler la qualité des relations sur le lieu de travail : « Nous ne sommes pas camarades » ; « Je n’ai pas à m’occuper de la vie privée des gens » ; « Ils sont des adultes et je n’ai pas à jouer leur baby-sitters » ; « Les gens ne veulent même pas qu’on s’intéresse à eux. Pourquoi les déranger ? » ou encore : « Pour moi, quand on est au travail, il faut laisser de côté les pleurs et je n’ai pas mon temps pour les pleurnichards ».

En réalité, on ne demande pas à un manager de devenir un baby-sitter. Mais il existe des principes simples et déterminants qui montrent clairement qu’un travail devra être fait pour améliorer les relations sur le lieu du travail :
1. Les gens complices qui se connaissent et s’apprécient travaillent mieux ensemble ;
2. La méfiance augmente le coût des affaires ; c’est- à dire lorsque les gens ne s’entendent pas et se méfient les uns des autres, ils coopèrent difficilement, ils sont plus exigeants et prennent plus de temps à servir ;
3. Nous aimons tous les encouragements ; nous aimons tous qu’on prenne soin de nous ;
4. 97% de ce qu’on obtient sur le lieu de travail (et dans le monde des affaires), s’obtient de façon informelle.

L’on nous a parlé et répété certainement l’importance du fait d’avoir des relations saines dans la réussite d’une carrière et d’une vie. Cela devrait normalement attirer l’attention de tous les managers sur le besoin de développer des relations de qualité avec leurs collaborateurs. C’est l’une des conditions déterminantes pour réussir avec eux, les faire réussir et surtout réussir ensemble.

Et parlant de réussir ensemble, lorsque les relations sont bonnes, le climat de confiance s’améliore et la collaboration devient plus fluide, augmentant le bien-être individuel et collectif.

Comment s’y prendre ?

« Pour vous conduire, utilisez votre tête ; pour conduire les autres, utilisez votre coeur ».

A partir du moment où le manager prend conscience de l’importance de la qualité des relations dans l’efficacité individuelle et collective et le bien-être des collaborateurs, il doit créer les conditions pour l’assurer et faire de son équipe ou de son organisation le meilleur endroit où les gens n’ont jamais travaillé.

Qui ne voudra pas joindre l’utile à l’agréable ? Qui ne voudra pas se sentir bien sur le lieu de travail ? Qui ne voudra pas avoir une collaboration saine, fluide et mutuellement fructueuse et épanouissante avec chacun de ses collègues et supérieurs ?

Mais ce n’est pas aux collaborateurs le désirant d’en créer les conditions, c’est au manager de faire de leur bien-être une priorité et d’élaborer un programme volontariste et diligent pour y arriver :
1. Renforcer le niveau d’intelligence émotionnelle de chacun de ses collaborateurs par une formation sur l’intelligence émotionnelle, la maîtrise relationnelle et la communication interpersonnelle ;
2. Donner le bon ton et le bon exemple en devenant lui-même la personne la plus attractive et la plus facile avec laquelle les gens sont heureux de travailler (que ce soit à travers son langage positif, sa capacité à comprendre les autres, à se mettre à leur place, à les rassurer, à les soutenir et surtout à les recadrer habilement sans choquer ni détruire, à devenir un distilleur de bonheur et de joie de vivre et de travailler ensemble) ;
3. Encourager les collaborateurs à assainir leurs relations à travers les ateliers « café problèmes » pour discuter des défis de collaborateurs et au sein des équipes pour discuter des défis de collaborations et corriger les relations en pannes ;
4. Créer un climat où le feedback sans jugement ni susceptibilités ni représailles sont encouragés ;
5. Organiser des activités de team-bulding, les ateliers, pour découvrir les talents, les défis et besoins individuels et collectifs et renforcer la solidarité.

 

Prochainement (dans une semaine), le 4è défi!

Régine Love MOUKETE

Coach – Consultant Bien-être et Qualité de Vie au travail

(Séminaires – Conférences – Ateliers – Formations – Coaching – Team-building)

Tel: 225 49 94 57 25 / 46 13 30 89( Whatsapp)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *