CI/Enseignement technique et professionnel : Des formations en énergie renouvelable à la rentrée prochaine

Deux établissements, à savoir le Lycée Professionnel de Jacqueville et le Centre de Formation Professionnelle de Korhogo abriteront, pour la rentrée prochaine, de nouvelles formations en énergie renouvelable et en efficacité énergétique, selon le dispositif réaménagé de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle (Etfp).

Lire aussi: Google lance un appel à candidatures pour les initiatives de sécurité internet en Afrique

Cette innovation s’inscrit dans le cadre du projet de Formation Professionnelle dans les secteurs des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique (ProFERE).

C’est l’une des informations majeures qui découle de l’audience accordée, le mercredi 22 juillet, par le Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (Etfp) Dr Brice Kouassi à Mme Heike Hoess Oschmann, représentant la coopération allemande Giz.

Les échanges ont porté sur deux sujets majeurs. Notamment, le point du projet de Formation Professionnelle dans les secteurs des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique (ProFERE) et l’appui de la GIZ à l’ETFP pour lutter contre la Covid-19.

Les deux établissements retenus dans le cadre dudit projet bénéficieront également de la maintenance et de la réhabilitation de leurs infrastructures sportives. Les travaux démarreront maintenant afin d’être achevés avant la rentrée prochaine des classes.

En réaction, Dr Brice Kouassi s’est félicité de l’excellence de l’appui de la GIZ au département ministériel qu’il dirige. Pour lui, « ces nouvelles formations en énergies renouvelables offriront autant aux industries qu’aux ménages des alternatives à moindre coût et créeront de nouvelles opportunités d’emplois pour les diplômés de l’Etfp, tels que voulus par le Président de la République SEM Alassane Ouattara », a-t-il encouragé.

Initié depuis 2019 par la GIZ , le ProFERE ira jusqu’en 2022. Il vise le développement et l’adaptation des contenus, l’accompagnement des enseignants et la formalisation des curricula de l’ETFP.

Lire aussi: En Afrique du Sud, les espaces urbains délaissés sont transformés en potagers

La Rédaction

Source: planeteschoolmag.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *