CI: une Conférence Publique animée sur le paradigme de l’École qui allie formation et performance économique

Dans la cadre de ses activités d’information et d’échanges, l’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (ASCAD) a reçu Mouramane FOFANA, Directeur Général de l’Institut Ivoirien de l’Entreprise (INIE), ce mardi 07 juillet 2020 à l’Amphi A de l’université Félix Houphouët-Boigny. « L’École des Patrons » : un nouveau paradigme de l’École qui allie formation et performance économique. C’est autour de ce thème que l’invité de la Rubrique « ASCAD Reçoit » a interagi avec le public.

Lire aussi: Cette entreprise sud-africaine a conçu un outil de détection pour Google et Amazon

Le conférencier, Mouramane FOFANA, a dans sa présentation, expliqué qu’à travers ce nouveau concept, il propose un puissant outil pour relever le défi du développement et projetant ainsi la Côte d’Ivoire et, au-delà, l’Afrique dans une ère nouvelle.
Parti de la problématique de l’insertion dans la vie active des centaines de milliers de jeunes diplômés ou non, qui sortent chaque année du système d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, il a expliqué comment donner sa chance à chacun de mener une activité décente selon son talent afin de s’épanouir et de participer à la création de la richesse nationale.

Selon lui, un concept qui repousse les frontières du système d’enseignement supérieur et de formation professionnelle doit être mis en place.  » Il s’agit dans cette théorie d’articuler des entreprises « Business école » à chaque établissement public ou privé, alliant performances économiques et formation pratique de managers dits de Nouvelle Génération (NG). », a-t-il expliqué.

Pour lui, il faut rêver de la nécessité d’un changement de paradigme. En effet, il a soutenu que l’application du modèle au système d’enseignement supérieur ivoirien, fort de 403 universités et grandes écoles, publiques et privées, avec 245 000 étudiants, est saisissante.  » Une projection relativement modeste, au regard des besoins de la Côte d’Ivoire, situe à 4165 le nombre d’entreprises à créer pour un coût de 1000 milliards de FCFA. Ce parc d’entreprises produira chaque année 5 000 patrons immédiatement opérationnels pour conduire leurs propres entreprises.’’, a-t-il enseigné. Avant d’ajouter qu’il va non seulement générer plus d’une centaine de millier d’emplois mais aussi, des résultats financiers confortables garantissant un retour sur investissement sur une durée maximale de 11 ans.
« Les retombées du concept sont multiformes et fort bénéfiques pour les étudiants, pour les établissements et grandioses pour l’Etat. », a-t-il révélé.

Le Président de l’ASCAD, le Pr Hauhouot Asseyo, a tenu à rappeler l’étude prospective « Côte d’Ivoire, 2040 » dans laquelle notre pays devient une puissance éducative, en rupture avec le modèle ancien et mettant en œuvre des réformes innovantes permettant de produire des élites aptes à bâtir une économie puissante pour notre pays. Selon le Président, « l’Ecole des Patrons » de Mouramane est justement une opérationnalisation pertinente de cette vision dont on ne peut qu’être admiratif et fier.

Le Président de l’ASCAD a conclu son mot de fin en relevant que nulle part dans l’univers éducatif mondial, l’on a vu de modèle semblable à « l’Ecole des Patrons » de Mouramane. C’est donc un produit de l’esprit d’une grande originalité « made in Côte d’Ivoire » dont la paternité revient à Mouramane. « C’est pourquoi nous, les Académiciens, a martelé l’Immortel Président Hauhouot, nous lui accordons notre parrainage plein et entier avec nos vives félicitations. »

Lire aussi: Grâce au programme Pact Afrique des étudiants ivoiriens talentueux sont admis à HEC Paris

La Rédaction

Source: abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *