Conférence Interuniversitaire : L’Université Charles-Louis de Montesquieu fait bonne impression

Au siège de l’Institut de la recherche pour l’éducation et les études d’innovation sis à l’Université de l’Éducation Winneba du Ghana, une délégation de l’Université Charles Louis de Montesquieu d’Abidjan (UCLM) a exposé sa vision pour une nouvelle orientation des objectifs de la « Conférence inter universitaire des Études doctorales ».

C’est dans le cadre du renouvellement de la convention entre l’UCLM et l’Université de l’Éducation de Winneba du Ghana, le recteur de l’UCLM, Prof. Amoa Urbain a fait mercredi sept propositions qui se fondent sur la formation didactique et l’immersion linguistique.

Comme stratégie, il a souhaité la naissance d’un centre de formation et d’échanges international sis dans les locaux de l’Institut for educational research and innovation studies à Winneba au Ghana, la formation en tourisme et hôtellerie pour briser les barrières linguistiques, la formation des cadres de haut niveau.

Également l’organisation d’un atelier d’écriture à N’douci, Tiassalé en Côte d’Ivoire du 1er au 8 août 2019, l’organisation de séjours linguistiques (août à septembre 2019 à Winneba au Ghana), l’ouverture de la Conférence inter universitaire à d’autres universités afin de la hisser à la hauteur du CAMES (Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur) et le lancement de sa nouvelle théorie: la socio-littérature (la littérature appliquée à la société).

Amoa Urbain s’est par ailleurs réjoui de cette collaboration académique qui repose sur les trois universités piliers à savoir l’University of education, Winneba-Ghana ( UEW), l’University of Lagos-Nigeria et l’UCLM d’Abidjan-Côte d’Ivoire. Ces universités étaient respectivement représentées par les professeurs Dominic Amuzu, A. Ilupeju et Amoa Urbain.

Pour sa part, le représentant du professeur Kagya-Agyemang, pro-vice chancellor (recteur) de l’University of education Winneba de Ghana, Pr George Kankam, qui présidait cette rencontre technique inter-universitaire, s’est félicité de la qualité des propositions faites par le professeur Amoa Urbain. Ce doyen du School of graduante studies de l’UEW a rassuré également la délégation ivoirienne que ses suggestions pertinentes ne seront point rangées dans les tiroirs.

Créée en 2009, la Conférence interuniversitaire des études doctorales vise le bilinguisme (français et anglais), l’uniformisation des programmes des études académiques doctorales, la recherche de la qualité de la formation, l’adoption de pratiques novatrices pour récréer le monde, la validation ainsi que la reconnaissance des diplômes délivrés par l’une des universités partenaires et l’actualisation des connaissances des étudiants, entre autres.

KADET Kady

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *