Côte d’Ivoire: Une ONG allemande finance un projet national confié aux étudiants de l’UAO

Une enquête nationale sur les structures de santé mentale non conventionnelles en Côte d’Ivoire a été ouverte ce mercredi à l’Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké.

C’est une enquête qui s’inscrit dans le cadre du projet santé mentale et communication (SAMENTA-COM). Elle se veut de faire la cartographie de toutes les structures de santé mentale non conventionnelles en côte d’Ivoire, notamment, les camps de prière et les camps Rokia.

Il s’agira pour les enquêteurs de détecter ces différents camps, mais aussi et surtout de déterminer les différents types de malades qui les fréquentent et quels sont les problèmes soulevés par leur existence.

L’équipe de coordination de ce projet, forte de cinq membres, est conduite par le Pr Koua Simon Médard, directeur de l’hôpital psychiatrique de Bouaké. Elle sera aidée dans sa tâche par 15 étudiants enquêteurs issus de toutes les universités du pays. Ces étudiants bénéficient d’une subvention de 500 000 FCFA par tête qui leur est allouée par MCN, une ONG allemande qui finance projet.

La directrice régionale de la santé et de l’hygiène publique du Gbêkê, Dr. Bamba Fatoumata, a, au nom du ministre Eugène Aka Aouélé, salué l’initiative du Pr Koua Simon Médard et son équipe qui va fournir des données fiables sur ces structures de santé mentale non conventionnelles afin de pouvoir résoudre les problèmes liés à leur existence surtout que ces structures abritent de nombreux malades du sida perdus de vue dans les centres de santé conventionnels.

Elle a également exprimé toute sa gratitude et son infinie reconnaissance aux responsables de l’ONG MCN tout en exhortant les étudiants enquêteurs à utiliser à bon escient les fonds mis à leur disposition par cette organisation non gouvernementale allemande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *