Côte d’Ivoire / Economie : 32 ivoiriens diplômés du programme GPE-Abidjan

Après les efforts longtemps fournis, vient le temps de la récompense. Cet adage a été fort bien illustré lors de la cérémonie de remise de diplômes de la 18è promotion du programme GPE.

Quarante et six (46) cadres d’administrations publiques et privées dont 32 Ivoiriens de la zone francophone d’Afrique de l’Ouest, ont reçu ce jeudi à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, leurs parchemins en Gestion de politiques économiques (GPE), lors d’une cérémonie de remise de diplômes aux auditeurs de la 18è promotion du programme GPE.

Soucieux de se doter de cadres compétents capables de concevoir, de mettre en œuvre, de suivre et d’évaluer les politiques économiques de leurs pays, les Etats africains ont fait bon accueil à la mise en place en Côte-d’Ivoire de la Direction du GPE-Abidjan.

Au terme d’une formation visant à renforcer les capacités, cadres des administrations publiques et privées, ce sont des auditeurs qui ont reçu les encouragements pour leur sens du mérite, de la citoyenneté et de l’excellence.  

« L’essor du capital humain s’impose aujourd’hui comme le principal levier de la compétitivité de l’économie, de l’innovation et de l’amélioration du bien-être des populations », a relevé Yéo Nahoua, représentant du ministre ivoirien du Plan et du développement, qui a félicité les lauréats. 

Pour le directeur du GPE-Abidjan, Mama Ouattara, il est essentiel d’avoir des administrations performantes qui mettent un point d’honneur sur la formation des agents. 

« L’objectif est de former des personnes en activité de manière à rendre plus efficaces nos administrations », a fait observer le directeur du GPE-Abidjan.

Au nombre des distinctions, Awa Coulibaly s’est brillamment illustrée, en étant deuxième major de la 18è promotion du Programme GPE-Abidjan. Faisant ainsi d’elle, l’unique ivoirienne major de la promotion.

Pour rappel, il faut avoir au moins un BAC+4 puis avoir travaillé au moins pendant deux ans pour passer le test de recrutement. 

A.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *