Côte d’Ivoire: Les USA initient le premier salon de l’étudiant entrepreneur

À l’initiative de United Students of Africa (USA), un salon dédié aux étudiants entrepreneurs a eu lieu samedi dernier, à la Commission Nationale de Francophonie, à Abidjan II-Plateau vallon.

« Salon de l’Étudiant Entrepreneur »,  est ainsi dénommé le rendez-vous des étudiants innovateurs, organisé par les USA. L’objectif étant de créer un cadre d’échanges entre étudiants et professionnels entrepreneurs, la 1ère édition du salon s’est prêté à un jeu de motivation et de sensibilisation sur les bien-fondés de l’entrepreneuriat.

« Ce salon a pour enjeu de susciter en faveur de la jeunesse estudiantine, un ensemble de facteurs tant intellectuels que matériels afin de la stimuler pour l’entrepreneuriat. Plus loin, il se donne aussi pour mission d’instituer des mécanismes de rééducation pour la sensibilisation de tous, sur le bonheur qu’on gagne à entreprendre », a présenté Josiane Lobar, Présidente du Comité d’Organisation de cette 1ère édition.

Selon elle, l’entrepreneuriat est pour les étudiants, la réponse par excellence au chômage, qui mine leur milieu.

Par ailleurs, un panel sur le thème « l’échec dans la construction de ma réussite » a donné lieu à des échanges sur les étapes à gravir afin de réussir son projet d’entreprise. À cet effet, les panelistes, Flora Lokou, Lacina Coulibaly et Paul Martin Mutanda ont attiré l’attention des jeunes responsables sur le rôle qu’ils ont à jouer dans la construction de leur avenir.

Pour eux, l’échec n’existe pas ou n’a pas de sens négatif. « En général, nous appelons échec, toute impasse dans la construction d’un tel ou tel projet. Mais à la vérité, ce sont juste des étapes indispensables, qui enseignent sur les bonnes et mauvaises pratiques par rapport aux objectifs que l’individu veut atteindre », a définit la marraine de l’activité, Flora Lokou.

Il est à noter que United Students of Africa est une start-up qui fédère plusieurs entreprises de jeunes entrepreneurs œuvrant par des stratégies numériques. Elle envisage ainsi mettre l’internet au profit du développement social et financier, en proposant des solutions innovantes qui s’y rapportent.

Une séance de partage d’expériences des étudiants entrepreneurs a sanctionné la fin de la rencontre. Des solutions innovantes, ainsi que des témoignages édifiants ont tenu le pari de ce premier salon du monde universitaire dédié à l’entreprenariat.

Pour Rosemonde Etylé, cette 1ère édition a tracé les sillons de plus d’un salon. Présidente Directrice Générale de « Allô Juriste Consult », la jeune étudiante en Droit, a bénéficié d’opportunités pour l’avancement de son projet qu’elle initie pour lutter contre « l’analphabétisme juridique en mettant à la disposition des populations des E-juristes », dit-elle.

KADET Kady

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *