Covid-19: les impacts socio-économiques plus préoccupants que la crise sanitaire, selon les jeunes d’Afrique (sondage)

Selon une enquête réalisée par la Fondation Mo Ibrahim, les impacts économiques et sociaux de la covid-19 tels que le chômage, l’insécurité alimentaire, ou la menace démocratique sont une préoccupation majeure pour la jeunesse africaine. Bien au-delà du risque sanitaire que représente la pandémie.

Lire aussi: Côte d’Ivoire / L’opération d’affectation en ligne des élèves en 6e reportée

Pour plusieurs jeunes africains, le risque sanitaire que représente la pandémie de covid-19 vient après les problèmes structurels tels que l’insécurité économique, la menace démocratique et la nécessité de changer le modèle économique actuel.

C’est ce que révèle un sondage effectué au mois de juin 2020 par la Fondation Mo Ibrahim auprès de ses anciens boursiers élèves et universitaires regroupés au sein du Now Generation Network (NGN), et du Forum annuel de la génération actuelle (NGF). Ce sont au total 237 jeunes citoyens africains de niveau intermédiaire ressortissants de 43 pays africains et de divers secteurs et disciplines qui constituent l’échantillon de l’enquête.

Il s’agit pour la Fondation Mo Ibrahim de connaître les perspectives de la jeunesse africaine et son évaluation des défis actuels liés à la covid-19. Ses impacts économiques et sociaux sont en effet une préoccupation majeure pour presque tous les participants à ce sondage, citant le chômage, l’insécurité alimentaire, l’augmentation de la criminalité et la violence sexiste comme principaux facteurs.

Ces jeunes estiment également que les gouvernements sont trop préoccupés par les mesures de prévention et ne prêtent pas suffisamment attention aux mesures d’atténuation économiques et sociales nécessaires. Ils pensent par ailleurs que l’épisode de la covid-19 pourrait déclencher une transformation indispensable du modèle économique du continent pour une économie plus verte et plus équitable.

Pour la Fondation Mo Ibrahim, « les principales conclusions de l’enquête semblent contredire la pensée actuelle selon laquelle la crise sanitaire est le plus grand défi de l’époque ».

Lire aussi: CI/Enseignement technique et professionnel : Des formations en énergie renouvelable à la rentrée prochaine

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *