BTS 2019 : Le ministre Mabri met en garde contre la fraude

Après la tenue récente des épreuves orales, les candidats prennent part du à compter  de ce 29 juillet jusqu’au  03 août, aux épreuves écrites du Brevet de technicien supérieur (BTS) session 2019.

Durant sept(7) jours, les 56 314 candidats investiront les différents centres repartis sur l’ensemble du territoire national  pour participer aux épreuves écrites  générales et professionnelles du BTS, organisées par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Si les épreuves orales ce sont déroulées dans la sérénité et sans désagréments, il n’en demeure pas moins que la vigilance et la sécurité soient de mise lors des épreuves écrites pour parer à d’éventuelles fraudes.

Un signal fort émis par Albert Mabri Toikeusse, premier responsable de l’Enseignement supérieur ivoirien, a l’effet de dissuader les candidats qui envisageraient de recourir à des pratiques peu catholiques pendant l’examen.

En effet suite aux différents cas de fraudes observées lors des examens du second cycle (BEPEC, BAC), le ministre Mabri Toikeusse a interpelé candidats, examinateurs et responsables de centre, au respect scrupuleux des instructions pour un meilleur déroulement des compositions.

Ce sera l’occasion pour les candidats de tenir hors de  portée et loin des centres, tout manuel, outil et gadget compromettant, pouvant leur couter la rigueur de la loi et le désarroi de l’échec. Car la crédibilité de l’Ecole Ivoirienne en dépend.

Notons que la proclamation des résultats de cette session 2019 du BTS est prévue le 31 août prochain. L’an dernier, quelque 44 380 candidats issus de 33 filières, ont pris part aux épreuves du BTS.

Cet examen a enregistré en 2018, un taux de réussite de 57% contre 70,51% en 2017.

A.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *