Enseignement supérieur : le recrutement des enseignants au cœur d’un atelier

Un atelier de trois jours, consacré aux processus de recrutement des enseignants-chercheurs et chercheurs, se tient depuis hier mercredi 24 octobre, au pôle scientifique de l’université Houphouët-Boigny de Bingerville, sous la houlette du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Abdallah Albert Toikeusse Mabri.

“Cet atelier vise à trouver des solutions à la qualité du recrutement des enseignants et devrait adapter l’enseignement aux exigences d’un monde universitaire moderne (…) à travers un processus transparent, rigoureux, équitable, exempt de toute critique pour former un capital humain susceptible de porter le développement du pays et des jeunes capables de porter leurs propres projets de vie”, a dit le ministre Mabri Toikeusse à l’ouverture des travaux.

L’analyse des processus de recrutement, l’harmonisation des éléments constitutifs des dossiers de candidature et les critères d’évaluation des jurys,  la proposition d’un calendrier annuel du déroulement des processus de recrutement, l’actualisation des textes et procédures administratifs et la mise en place un processus maîtrisé de gestion des  promotions des enseignants-chercheurs et chercheurs, sont les différents points à l’ordre de ces travaux, indiquait le Directeur des Ressources Humaines, Djimbala Diakité.

Deux précédents ateliers sur les procédures de recrutement et la détermination des besoins réels relatifs aux attachés de recherche et aux assistants-chefs de cliniques, tenus les 7 et 8 décembre 2017, avaient révélé des adaptations techniques à faire.

Le système de l’enseignement supérieur ivoirien a recruté 2 517 enseignants-chercheurs et chercheurs entre 2010 et 2017 dont 410 enseignants et 37 attachés de recherche en 2017.

A.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *