Enseignement supérieur : Une journée sans violence en milieu universitaire célébrée à Daloa

La troisième édition de la Journée nationale de la non- violence en milieu universitaire a été célébrée Jeudi 29 Novembre 2018 à l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, en présence du directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dion Yodé Simplice. 

La présidente de l’Université de Daloa, Prof Tidou Abiba Sanogo, a souhaité que tous prennent l’engagement ferme d’œuvrer chaque jour pour apporter leur contribution à faire des universités et grandes écoles, des espaces de non-violence, des havres de paix et des cadres propices aux études.

Pour la présidente, « Il n’est pas bon de voir la crème de la jeunesse ivoirienne recourir à la bagarre rangée, au lynchage, au pugilat et à la machette ». Elle a souligné que dans leur milieu universitaire, « ils sont détenteur de tous les antipodes de la violence, à savoir la culture, l’intelligence, le savoir, le savoir-faire, le savoir vivre et du savoir être. »

La force de persuasion doit être notre arme, car c’est elle qui ouvrira les portes de l’emploi, a-t-elle ajouté.

Le directeur de cabinet adjoint du ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Dion Yodé Simplice, a rappelé que depuis le déclenchement du processus démocratique, “notre pays a connu un certain nombre de dérapages en milieu universitaire”. Ce qui a instauré, selon lui, un climat de violence.

Le défi majeur de transformer la jeunesse en un levier de développement vecteur de cohésion sociale et de consolidation de la paix. La journée nationale de la non-violence en milieu universitaire a donc été initiée par le gouvernement depuis 2013.

Le directeur de cabinet adjoint a invité les étudiants à s’approprier les valeurs du dialogue, de sincérité, d’humilité, à promouvoir des comportements de paix et à prendre conscience que leur avenir se trouve dans les crayons et dans les stylos.

L’université de Daloa compte cinq unités d’enseignement de formation, de recherche et une école de formation continue. Elle assure la formation et l’encadrement de plus de 6000 étudiants et dispose de 316 d’enseignants chercheur et une centaine de personnel administratif et technique.

mesrs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *