Entrepreneuriat Jeune /Côte d’Ivoire : Les jeunes donnent des solutions

La problématique courante qui se pose dans les cercles de jeunes en Côte d’Ivoire est la question de l’insertion socioprofessionnelle. C’est en cela que le ministère chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a initié un forum d’interactions avec ses protégés, qui n’ont pas manqué d’exposer leurs attentes.

À l’occasion des États Généraux qui se sont déroulé les 9, 10 et 11 janvier dernier au Palais de la Culture de Treichville autour du thème global intitulé « la jeunesse ivoirienne au centre du nouveau pacte social », les jeunes ont répondu aux questions qui les concernent. Leur participation à cette « tribune nationale » a valu la considération d’un nombre important de facteurs qui font entrave à leur épanouissement, surtout au niveau professionnel.

Relever les défis auxquels ils sont confrontés, présenter les meilleures techniques et les enjeux de la pratique entrepreneuriale sont entre autres les objectifs assignées aux activités. À cet effet, un thème spécifique, « Entreprendre jeune et réussir : quelles clés ? » a donné suite à ces enjeux.

Les panélistes Sandra Kouakou, Directrice Générale de Platine Communication, Évariste Akomian, Directeur Général de Solar Park, Daniel OULAI, Directeur Général  Grainothèque et Ibrahim Ben Aziz Konaté, Directeur Général de Volaille d’Or ont accordé leurs voix autour d’un ferme constat.

« Il existe une culture entrepreneuriale chez le jeune ivoirien mais ladite culture est inhibée par le manque de prise de risque chez le jeune. Les procédures administratives et surtout le manque d’apports financiers des structures bancaires portent un coup à cette culture », ont-ils fait savoir aux bonnes volontés.

Par ailleurs, la réussite des expériences entrepreneuriales est pour eux, la suite logique des actions d’une ferme volonté de réussir. Puis, se former, avoir une vision et pour finir, avoir l’esprit de leadership.

Pour gagner le pari de l’entreprenariat jeunes en Côte d’Ivoire, les panélistes et participants ont formulé plusieurs recommandations. En attendant la remise du rapport final au Ministre Mamadou Touré, ils ont invité le gouvernement à agir sur la fiscalité afin d’inciter les jeunes à s’investir pleinement dans l’entrepreneuriat.

Toujours dans cette dynamique, il a été demandé de prendre en charge dans l’élaboration des mesures d’incitation à la création d’emploi, la question de l’employabilité des jeunes.

Rappelons que le ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes, en initiant « États généraux de la jeunesse », veut positionner l’expérience entrepreneuriale comme un moyen sûr pour l’insertion professionnelle.

KADET Kady

Source : ministère de la jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *