Grammaire : « Le » ou « la » Covid-19 ? L’Académie française a tranché

L’Académie française, l’institution créée en 1635 et chargée de définir la langue française par l’élaboration de son dictionnaire qui fixe l’usage du français, a tranché la question.

Les scientifiques ne savent pas encore beaucoup de choses sur le virus « Covid-19», mais une chose est sûre : en français, le virus est féminin. Le mot « Covid » est féminin selon l’Académie française.

L’Académie française, gardienne officielle de la langue française, a décidé qu’il est « préférable » que le mot « Covid-19 », la maladie causée par le virus du SRAS-COV-2 soit féminin– à utiliser avec l’article « la » et non plus « le ».

Cela pourrait signifier la fin de la pratique répandue qui consiste à la désigner comme masculine. Une pratique d’ailleurs très répandue dans la plupart des pays ayant en partage la langue française.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire / Les vacances scolaires 2020 prévues du 14 Août au 13 Septembre 2020

« L’utilisation du féminin serait préférable », a déclaré l’Académie française dans une directive publiée sur son site web dans la catégorie « usage défectueux ».

Le 11 février, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, a déclaré que la maladie causée par le coronavirus récemment découvert devait être appelée « Covid-19 », soulignant que « selon les directives convenues … nous devions trouver un nom qui ne fasse pas référence à un lieu géographique, un animal, un individu ou un groupe de personnes, et qui soit également prononçable et lié à la maladie ».

Cependant, aucun article n’a été mentionné et les textes anglais font référence à « Covid-19» et non pas à « the Covid-19 ». Mais cela ne fonctionne pas en français, dicte l’Académie.

LIRE AUSSI: Venture for Africa lance un programme pour le renforcement des compétences dans la gestion des start-ups

Le mot « Covid » provient de « disease » en anglais ou « maladie » en français. Toute la construction « Covid » est discutable, souligne la déclaration de l’Académie, car il s’agit d’une abréviation de « Corona Virus Disease », qui mélange le latin et l’anglais.

Un bien meilleur terme aurait été « Corona Virus Morbus », où « Morbus » est le latin pour « maladie », faisant ainsi de l’acronyme « Covim-19 ». Mais hélas, nous devons le faire avec « disease», qui en français est « maladie », un mot féminin, donc : « La » Covid-19.

« Il n’est peut-être pas trop tard pour redonner à cet acronyme le genre qu’il devrait avoir », peut-on lire dans la déclaration de l’Académie française.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Voici le plan de reprise des cours pour l’intérieur du pays édicté par le Ministère de l’Education Nationale

L’Académie déplore l’utilisation du masculin« le Covid-19 » dans les médias et dans la conversation générale en France, disant que la maladie avait été attribuée à tort au même genre que le germe qui la provoque : « le » coronavirus.

L’Organisation mondiale de la santé elle-même fait depuis longtemps référence au Covid-19 comme « la » dans ses dépêches françaises, bien que dans sa déclaration initiale en langue française, elle n’ait pas du tout mentionné un article.

Au Canada, le Premier ministre Justin Trudeau, les sites web du gouvernement et les médias utilisent également la forme féminine.

LIRE AUSSI:Education / France – Covid-19 : le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) passe en contrôle continu

L’ « Office québécois de la langue française» recommande également son utilisation au féminin, et l’Académie royale espagnole a publié des directives similaires, en invoquant le même raisonnement grammatical.

Ce n’est que l’année dernière que l’Académie française, notoirement conservatrice, a autorisé des versions féminines de noms pour des professions telles que docteur (« docteure ») et professeur (« professeuse »).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *