Le Festival Universitaire des Arts et de la Culture 2019 s’ouvre

L’Université Félix Houphouët-Boigny (Ufhb) de Cocody accueille du 11 au 13 avril la 9è édition du Festival Universitaire des Arts et de la Culture (FESTUAC). La cérémonie du lancement officiel a eu lieu ce jeudi 11 avril 2019.

Cette année, le FESTUAC revient sous de nouvelles couleurs. L’ultime évènement annuel de la culture, dédié aux étudiants a repris ses droits sur les habitudes universitaires. A l’instar des éditions passées, le FESTUAC 2019 draine du monde pour l’épanouissement des arts culturels dans le temple du savoir.
Sous la coupole du Centre Régional des Œuvres Universitaires (CROU) A1 et du Comité Universitaire d’Action Culturelle (CUAC), la cérémonie d’ouverture des Festivités a vu la participation de toutes les grandes sommités étatiques et administratives de l’Enseignement Supérieur. Il s’agissait pour eux de traduire aux étudiants, « l’intérêt imminent que nous attachons à leur épanouissement sain », a déclaré le Directeur Général du CROU A1, Blé Guirao.
« Allier l’agréable en ce qui concerne la culture, l’utile qui consacre aux études », a affirmé le chef du cabinet du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Dely Mamadou, représentant le ministre Albert Mabri Toikeusse. Car pour lui, « Les activités culturelles permettent à l’étudiant non seulement de se découvrir et de s’affranchir, mais aussi de s’engager dans les responsabilités sociales », a-t-il ajouté.
Par ailleurs cette 9è édition se veut de revêtir un caractère nouveau : aller au-delà des frontières de la capitale ivoirienne. A cet effet, l’ambition du titre national a valu aux organisateurs l’extension de l’évènement aux autres universités du pays, à savoir les Universités Lorougnon Guédé de Daloa, Allassane Ouattara de Bouaké, Gon Peleforo de Korhogo et d’autres écoles.
A l’occasion, un appel a été lancé à l’endroit des acteurs du système éducatif ainsi qu’aux parents d’étudiants afin de participer à redorer la bannière de l’étudiant ivoirien, souvent reproché de laxiste. Se prêtant à la sagesse africaine, c’est ce que le président Loukou Kouadio a exprimé par ces mots « A ceux qui désespèrent des étudiants ivoiriens, qu’ils n’oublient pas que même la poule la plus noire pond des œufs blancs ».

En prélude aux activités prévues pour l’évènement culturel, des prestations en humour, en danse, en chant n’ont pas manqué de conférer de la solennité à la cérémonie.
Notons que le Festuac 2019 reçoit la participation de 03 (trois) pays de la sous région, à savoir le Mali, le Burkina Faso et le Togo et se tient jusqu’à ce samedi 13 avril.

Kady Kadet / D. Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *