Leadership et entreprenariat : Des jeunes de Yopougon formés par l’ONG « Desire To Serve »

La question de l’autonomisation par l’entreprenariat de la jeunesse a été le motif d’une journée de formation initiée par l’ONG « Desire To Serve » dans le cadre de ses activités le 6 Juillet au collège Mamie Adjoua à Yopougon.

Cette activité de l’ONG qui s’inscrit dans la logique de la formation des jeunes de la plus grande commune de Cote d’Ivoire, avait pour objet d’amener les jeunes de Yopougon à développer les bonnes attitudes afin réussir dans l’entreprenariat. D’où le thème « Quel leadership pour l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire? »

Éclairer la lanterne des participants en leur favorisant une meilleure approche de la question a été le principale mission de Josias Ambeu, Project associate à l’Institut de leadership africain.

Face au déficit d’offres d’emplois en entreprise et à la fonction publique, le conférencier du jour a fait comprendre à l’auditoire composé de jeunes appartenant à diverses couches socioprofessionnelles, que le salut professionnel de la jeunesse ivoirienne, et celle de Yopougon principalement ne sera possible que par l’entreprenariat.

« Votre capacité à transformer votre intelligence en richesse est fondamentale, car votre plus grande richesse c’est votre intelligence » faisait remarquer Josias Ambeu. De ce fait, il a conseillé aux participants de se tourner vers leur passion tout en élaborant un plan d’évolution qui permettra de hiérarchiser et segmenter les objectifs.

Le conférencier a mis l’accent sur l’importance des valeurs morales gage d’un succès entrepreneurial. en effet selon lui, la rigueur, le respects des engagements et le gout de l’effort sont indispensables à toute personne désireuse de s’engager dans l’entreprenariat.  et pour y parvenir, le mentorat ou coaching a été mis en exergue comme moyen de bénéficier d’un meilleur suivi dans l’évolution des projets réalisés.

« les opportunités viennent en temps voulu et il faut pouvoir les saisir. Mais cela n’est possible que lorqu’on est suffisamment formé et outiller dans nos différents domaines d’activités. »a conclu Josias Ambeu.

Plusieurs thèmes ont rythmé cette journée de formation, et ce sont des participants enthousiastes qui ont découvert quelques rudiments pour réussir le pari de l’entreprenariat.

A.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *