Les étudiants et le CNDH ensemble pour le droit à l’éducation

Pour la restauration d’une année académique régulière, le Conseil National des Droits de l’Homme (Cndh) de Côte d’Ivoire a décidé de s’engager. Il a commencé ce jeudi 31 janvier 2019 à son siège, à travers une activité de consultation avec les acteurs universitaires afin de pallier la problématique des grèves récurrentes dans les universités.

Une centaine d’étudiants issus de 30 structures estudiantines d’Abidjan, Bouaké, Daloa, Korhogo, Man et Yamoussoukro a pris part à cette rencontre. En effet, à travers cette activité, le Cndh a voulu créer un cadre de consultation  des étudiants en vue de recueillir des avis, analyses, et critiques constructifs. L’activité s’est articulée autour de 4 ateliers d’échanges.

À cet effet, Eli Ben-Tura, ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, en qualité de partenaire technique de l’activité a invité les  participants à s’investir dans la réussite de  cette rencontre dont les résultats contribueront à l’amélioration de leurs conditions d’étude.

Poursuivant, le représentant  du ministre de l’Enseignement  Supérieur et de la Recherche Scientifique, Gourene Germain, Inspecteur général,  a apprécié l’initiative qui selon lui, vient à point nommé pour une remise en cause de l’état de l’enseignement supérieur, du fait des grèves incessantes.

«  Cette consultation et celle qui sera organisée le 6 février prochain avec les enseignants, permettront de partager les informations et d’affiner davantage les perspectives de l’enseignement supérieur »a-t-il déclaré.

Au terme de ce rendez-vous, un plaidoyer sera adressé aux  décideurs afin  qu’ils fassent des choix stratégiques dans l’élaboration des politiques sur l’enseignement supérieur.

KADET Kady

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *