Pourquoi beaucoup d’organisations échouent à leurs missions?

Dans le but de renforcer les capacités de ses membres et des associations sœurs, l’Association  Universitaire de Sociologie et des Sciences du Politique (AUSPO) a organisé le samedi 08 mai dernier, une formation sur les vertus du leadership organisationnel.

Organisée à l’Université Félix Houphouët-Boigny (Ufhb) de Cocody par l’Association Universitaire de Sociologie et des Sciences du Politique (AUSPO), la formation a enregistré l’adhésion de plusieurs leaders d’associations autour du thème central, « Leadership et changement organisationnel ».  Elle intervient dans un contexte de mobilisation des dirigeants et membres d’organisation à faire face aux écueils qui se présentent dans leurs champs d’action.

Il est courant de constater des structures « mourir » peu de temps après leur naissance ou alors de continuer à œuvrer avec peu d’impact dans leur secteur d’activité. Pour elles, il faut une démarche de transformation positive menée par des leaders engagés. C’est l’avis des membres de l’AUSPO qui définissent plutôt des enjeux organisationnels.

Selon eux, « La capacité de leadership est un déterminant majeur du changement organisationnel ». C’est pourquoi il importe pour les associations et organisations de s’approprier des pratiques empreintes de leadership afin de parfaire leurs stratégies de gestion.

Pour sa part, le conférencier  Rabet Zéhi, économiste et expert qualité au Trésor Public de Côte d’Ivoire n’a pas démontré le contraire. « Le changement est déterminant dans la vie des organisations et des hommes », a-t-il exprimé.  Pour lui, le changement serait le second nom du développement, c’est-à-dire qu’il commande une révision modérée des techniques de gestion des activités sociales.

Afin de cerner sa pertinence, le conférencier a également défini le changement comme  « l’adaptation des capacités aux exigences évolutives de l’organisation ». Il ressort que pour conduire ce changement, le leadership devient « l’alternative crédible », permettant de supplanter les difficultés organisationnelles.

Par conséquent, l’atteinte de leurs objectifs implique une redynamisation des stratégies de gestion et d’opération des associations, surtout de jeunes. A la manière de l’entreprise innovante ou agile, elles devraient ainsi se montrer plus productives.

Le formateur a aussi appelé les jeunes structures à accorder plus de crédit au mot « confiance » car pour lui, celui-ci serait une nouvelle piste pour générer le changement positif au sein des organisations.

Pour rappel, l’AUSPO est une association estudiantine qui fait la promotion de la sociologie. Elle siège au département de Sociologie, sis à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

KADET Kady

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *