Pourquoi l’Afrique s’appelle l’Afrique ?

Lorsque le nom « Afrique » n’existait pas encore, on parlait, pour faire référence à ce territoire, de terre d’Ethiopie, de terre de « Cham », de terre de « Coush », de terre de « Sheba »…Le terme Afrique a longtemps désigné la partie nord du continent africain.

L’Afrique subsaharienne était appelée l’Éthiopie : un terme dont l’origine est intéressante puisque le mot grec Aithiops qui désigne littéralement « le pays où les gens ont le visage brûlé par le soleil ».

Les Grecs, eux-mêmes influencés par les Égyptiens, avaient parfaitement compris que l’humanité était originaire d’Éthiopie, fait confirmé par la science, et que la couleur de peau sombre s’expliquait par les rayons du soleil (un fait également confirmé scientifiquement) et non pas du fait de l’existence d’ apparentes « races ».

Quant à l’origine du mot Afrique, elle révèle la profonde unité du continent. « Africus » désignait en latin un vent soufflant sur la région de Carthage. Il viendrait d’une tribu berbère, les Banou Ifren.

D’après l’historien Ibn Khaldoun, ces terres ont reçu le nom « IFRIQIYA » (Africa) après l’invasion des arabes du Yemen, leur chef portait le nom « Ifriqos bin Qais bin Saifi », ce roi va s’emparer des terres du Nord (Maghreb, etc.), et dès lors celles-ci porteront le nom se rapportant à lui, c’est-à-dire « Ifriqya » (Afrique).

L’Afrique est un continent qui couvre 6 % de la surface de la Terre et 20 % de la surface des terres émergées. Sa superficie est de 30 415 873 km2 avec les îles, ce qui en fait la troisième mondiale si l’on compte l’Amérique comme un seul continent. Avec plus de 1,2 milliard d’habitants, l’Afrique est le deuxième continent le plus peuplé après l’Asie et représente 16,4 % de la population de la planète en 2016.

KADET K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *