Prix Louis D’Hainaut : Un jeune chercheur togolais récompensé pour sa thèse en technologie éducative

La 5ème édition du Prix Louis D’Hainaut de la meilleure thèse en technologie éducative a récompensé Dogbe-Semanou Dossou Anani Koffi, jeune chercheur togolais, pour sa thèse intitulée : « Persévérance et abandon des apprenants à distance en Afrique subsaharienne francophone : cas du Togo », soutenue à l’Université de Lomé.

Réservé aux docteurs francophones dont la thèse a été soutenue il y a moins de 3 ans, le Prix Louis D’Hainaut a une vocation internationale et est ouvert à tout chercheur de la francophonie universitaire (hors Europe de l’Ouest et Amérique du Nord), ayant obtenu une thèse de doctorat au sein d’un établissement membre du réseau de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

Le sujet de cette thèse doit impérativement porter sur l’usage des technologies en éducation, indépendamment de la discipline d’appartenance, et doit constituer un apport à l’évolution des connaissances scientifiques dans le domaine.

Pour  Dogbe-Semanou Dossou Anani Koffi, cette distinction vient lui ouvrir les portes de la recherche dans sa quête d’une éducation de qualité, en tant qu’assistant en Sciences de l’éducation à l’Institut National des Sciences de l’Éducation (INSE) de l’Université de Lomé au Togo.

« L’obtention de ce prix va favoriser ma carrière, en ce sens qu’elle va peser dans mon intégration dans le corps des enseignants-chercheurs. Ce prix va me permettre également  d’avoir accès à des laboratoires et des communautés de chercheurs de l’AUF qui faciliteront ma carrière de chercheur en technologie éducative.» a confié le lauréat.

Dogbe-Semanou Koffi recevra son Prix le 26 juin 2019 à Cotonou au Bénin, à l’occasion d’un séminaire international sur la recherche en éducation organisé par l’AUF dans le cadre du programme «Appui à la professionnalisation des pratiques enseignantes et au développement de ressources» (APPRENDRE).

Notons que le Prix international Louis D’Hainaut est décerné annuellement par l’Université Belge de Mons, en partenariat avec l’AUF depuis 2014.

A.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *