Recherche scientifique :  Une synergie d’actions pour l’essor de la recherche en Afrique

Abidjan accueille le forum annuel des organismes africains de financement de la recherche scientifique. Ce lundi 05 novembre a couvert la cérémonie d’ouverture à Heden hôtel d’Abidjan sous la coupole du ministre ivoirien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Dr Albert Mabri Toikeusse.

La Côte d’ivoire a l’honneur de recevoir la plus grande rencontre des acteurs et agents de la classe de la recherche. En effet, il s’agit de l’ultime rendez-vous annuel des organismes qui œuvrent pour le soutien de la recherche en Afrique.

Placé sous le thème de « l’impact social et économique de la recherche », le forum de cette année s’étend du 05 au 09 novembre à Abidjan. À l’occasion, Dr Albert Mabri Toikeusse a remercié l’apport technique et financier des pays partenaires, le Canada, le Royaume-Uni, la Suède, et l’Afrique du Sud, qui a permis le bon ménage de l’organisation. En ce sens, il a indiqué que le motif-source de ce forum consacre à la dynamisation de la recherche scientifique sur le continent, et nettement en Côte d’Ivoire.

Ainsi, le PASRES, programme d’Appui Stratégique à la Recherche en Côte d’Ivoire, en co-organisation avec le NRF (National Research Foundation), ont dans une synergie d’action, planifié des programmes qui engagent des réflexions scientifiques sur les problématiques actuelles qui prévalent sur le continent.

Le  Secrétaire Exécutif du PASRES, Sangaré Yaya a à juste titre souligné que les activités comme, le meeting de l’Alliance des Universités et Centres de Recherche en Afrique Subsaharienne (ARUA), le symposium sur les énergies renouvelables et propres, la rencontre régionale Afrique du Conseil Mondial de la Recherche (GRC), ainsi que la cérémonie de distinction des meilleures jeunes filles scientifiques de Côte d’Ivoire ne relèvent pas d’un choix fortuit. «  C’est donc le lieu pour moi de remercier chaleureusement le  premier responsable du NRF, Dr Molapo Quobela et, avec lui, toute son équipe pour l’appui constant apporté au PASRES et à la Côte d’Ivoire dans l’organisation de ce forum », a-t-il déclaré.

C’est ainsi une aubaine porteuse de belles relations avec son corollaire d’apanages qui se présente aux départements de la région, notamment celui de la recherche de Côte d’Ivoire. Et si les chercheurs et enseignants chercheurs consacrent leurs idées à la concrétisation des fondements de ce forum, nul doute que l’Afrique tient ainsi une nouvelle chance de faire des prouesses à l’échelle mondiale.

KADET Kady

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *