Rencontres des jeunes chercheurs africains en France

L’Association pour la promotion scientifique de l’Afrique organise les 10 et 11 décembre 2020 en ligne les 4e Rencontres des jeunes chercheurs africains en France, pour développer les contacts entre la France et l’Afrique.

Pour qui ?

Ces rencontres s’adressent aux jeunes scientifiques originaires de pays africains venus effectuer en France tout ou partie de leurs études supérieures en sciences mathématiques, physique fondamentale et appliquée, ou informatique. Elle est en priorité destinée aux doctorant(e)s.

Lire aussi: Le premier hub d’innovation de Plug and Play en Afrique va ouvrir ses portes au Maroc

Pour quoi faire ?

Les doctorant(e)s et post-doctorant(e)s originaires d’Afrique qui souhaitent contribuer au développement scientifique du continent sont souvent isolé(e)s. Certain(e)s souhaitent rentrer dans leur pays après quelques années en France ou ailleurs. D’autre préfèrent rester, et développer des collaborations avec des collègues des universités et centres de recherche du continent. Tous et toutes voudraient tisser des réseaux.

Les rencontres des Jeunes Chercheurs Africains en France, organisées tous les deux ans depuis 2014 par l’Association pour la promotion scientifique de l’Afrique (APSA) sont un rendez-vous incontournable pour celles et ceux qui sont engagés dans des formations en mathématiques, en informatique et en physique.

Au programme :

  • Mathématiques et épidémiologie
  • Satellites et sciences de l’espace en Afrique
  • Présentation de leurs travaux par des doctorants africains en France
  • Discussion libre entre doctorants africains en France

Où ?

L’édition 2020 sera particulière : elle se tiendra à distance, sur la plateforme de webinaires Zoom. Une séance d’échanges libres sera toutefois proposée pour que les doctorants et doctorantes puissent mieux se connaître.

Quand ?

  • Jeudi 10 décembre de 14h30 à 18h15
  • Vendredi 11 décembre de 14h30 à 17h15

Inscription

L’inscription est gratuite mais obligatoire pour tous les participants.

Les doctorant(e)s africain(e)s en France qui souhaitent faire une communication (10 minutes maximum) doivent obligatoirement envoyer un résumé avant le 25 novembre, en indiquant les noms de leur université de tutelle (ou de co-tutelle) et de leur directeur/directrice de thèse.

Lire aussi: Un jeune Ougandais crée une florissante fabrique de pailles avec moins de 50 dollars

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *