Réouverture des écoles en Côte d’Ivoire : Les propositions concrètes du Mouvement Génération 70

Le Mouvement politique et citoyen Génération 70 (G70), vient de faire une dizaine de propositions dans le cadre de la réouverture des écoles.

La pandémie du Coronavirus, Covid-19 a fait son apparition sur le territoire ivoirien en mars 2020. Cela a eu pour conséquences plusieurs mesures dont la fermeture des écoles le lundi 16 mars.

Le bilan du coronavirus (Covid-19) en Afrique de l’Ouest établi ce mardi 28 avril 2020 est de 8.225 cas confirmés, 206 morts et 2.539 guéris. Le Ghana compte 1.550 cas confirmés, 11 morts et 155 guéris. Le Nigeria compte 1.273 cas confirmés, 40 morts et 239 guéris. La Côte d’Ivoire est l’un des pays les plus touchés avec  1.164 cas confirmés, 14 morts et 499 guéris.

LIRE AUSSI: CI: Des enseignants du privé menacés de chômage technique par les fondateurs

En vue de freiner cette pandémie, le gouvernement ivoirien a pris des plusieurs mesures dont l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ainsi que la fermeture des bars, maquis ainsi que les écoles.

Ces dites mesures font planer le spectre de l’année blanche sur l’école ivoirienne. Il convient néanmoins de préciser que 2 trimestres sur les 3 ont été déjà validés, de plus les parents d’élèves ont assez déboursés pour les élèves jusqu’à ce stade de la rentrée scolaire.

Fort de cela, le Mouvement politique et citoyen Génération 70 (G70), fait les propositions suivantes dans le cadre de la réouverture des écoles et aussi de la lutte contre le Coronavirus:

LIRE AUSSI: L’Organisation mondiale du commerce propose des bourses de formation aux professionnels africains

1-La réouverture des écoles sur toute l’étendue du territoire national à compter du lundi 18 Mai 2020 pour les classes de CM2, 3ème  et Terminale ;

2-La validation de l’année scolaire pour les classes intermédiaires (du CP1 au CM1, de la 6è à la 4è, de la 2nde à la 1ère) sur la base des deux premiers trimestres ;

3-La réorganisation des classes retenues et la réduction des effectifs à 20 élèves maximum, selon l’étendu des salles des classes ;

LIRE AUSSI: Les startups Africaines seront-elles le parent pauvre de la crise du Covid-19 ? (1ère partie)

4-Le réaménagement des emplois du temps et la réquisition des enseignants ne tenant pas initialement les classes d’examens ;

5-Le respect strict des mesures barrières (se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, utiliser le gel hydro alcoolique, respecter la distance de 1 mètre, limiter les déplacements, porter un masque, se rendre à l’hôpital quand on est malade (toux sèche, fièvre, difficultés respiratoire). Il faut en plus, éviter tous contacts avec des personnes malades, tousser ou éternuer dans un mouchoir et le jeter dans une poubelle, tousser et éternuer dans le coude.

LIRE AUSSI: CISI-UMOA: une certification pour les investissements

6-L’installation de dispositifs de lavage des mains devant chaque école et devant chaque salle de classes ;

7-L’interdiction formelle faite aux enseignants de circuler dans les rangées de la classe ;

8-Les cours se tiendront seulement la matinée de 8H à 12H30 en évidant la récréation classique ;

9-La tenue des examens scolaires (CEPE, BEPC, BAC ,CAP, BT, ) au cour du mois de juillet ;

LIRE AUSSI: CI/COVID-19: Une plateforme de cours et exercices en ligne et un call center pour l’enseignement technique et la formation professionnelle

10-Sauf le BTS qui se tiendra comme d’habitude dans le mois d’août ;

11-Le début de l’année scolaire 2020-2021 le lundi 28 septembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *