Universités: Bras de Fer entre la CNEC et la Tutelle

Les Journées du mercredi 05 et jeudi 06 Février sont décrétées « Campus Mort ». Il s’agit d’un arrêt de toutes les activités académiques et pédagogiques à l’Université.

En effet, la Coordination Nationale des Enseignants du Supérieur et des Chercheurs du Supérieur de Côte d’Ivoire (CNEC) proteste vivement contre plusieurs situations fâcheuses. Alors, elle demande une rencontre urgente avec le Ministre de tutelle, Albert Mabri Toikeusse.

Ainsi, le professeur Johnson Kouassi Zamina a animé une conférence de presse pour révéler les raisons de cette décision:

  • les mauvaises orientations et traitement des réclamations des bacheliers 2019,
  • le refus de signature des dossiers de Cames 2020,
  • le rétablissement des salaires de 14 enseignants chercheurs,
  • les ponctions de salaires et de primes à l’université Félix Houphouët-Boigny.

Par ailleurs, il faut noter que la décision de manifester a été prise le vendredi 31 janvier de 15h à 17h, par le bureau exécutif du syndicat réunifié. Aussi a t-elle été élargie, aux bureaux des sections des universités et grandes écoles publiques. Et mêmes, les centres et instituts de recherches.

Donc, tous les enseignants-chercheurs et chercheurs des universités, grandes écoles publiques, centres et instituts de recherche ont été invités au strict respect de ces jours de protestation.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *